logo-impression
  • Posté le 30 mars 2021 / 60 visites

Conseil d’administration de la Masse du 22 mars 2021

Beaucoup de points à l’ordre du jour pour ce Conseil d’administration organisé en distanciel au vu de la crise sanitaire. Seule la CGT a fait lecture d’une déclaration liminaire (ci-jointe et ci-dessous) à laquelle la Présidente n’a d’ailleurs apporté aucune réponse.

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu très complet de ce CA.

Bonne lecture

Nous voici aux premiers jours du printemps, saison de l’espoir et de la légèreté. A l’image de cette saison nous pourrions formuler l’espoir qu’un vent nouveau va souffler sur la DGDDI et la Masse des Douanes, que de bonnes nouvelles vont venir fleurir l’avenir des douaniers et des locataires de nos cités.

Ce ne sera malheureusement pas le cas puisqu’au niveau DGDDI le transfert de missions fiscales est engagé par la Directrice Générale avec à la clef une perte d’emplois que nous n’avons pas méritée. En effet, les gabelous ont toujours eu à cœur de mener à bien les différentes missions fiscales qui leur ont été confiées. Nous sommes et avons toujours été une administration fiscale, et la plus rentable qui soit, puisque pour cent euros perçus,nous « coûtons » à la collectivité moins d’un euro.

Le libéralisme et la simplification administrative ont souvent une logique que nous ne comprendrons jamais...L’EPA Masse n’est pas en reste non plus puisqu’elle continue aussi à « simplifier » son parc immobilier en se délestant une nouvelle fois de deux nouvelles cités, celle de Rochefort et celle de Bantzenheim .
Si nous avons eu un long débat au précédent CA sur la cité de Rochefort, vous aviez même convenu que sa situation nécessitait de prendre un peu plus de temps avant de prendre une décision, force est de constater que vous avez tranché puisque cette cité est proposée aujourd’hui à la cession.
C’est bien dommage puisque cette dernière est toujours occupée à plus de 50% par des locataires, dont une nonagénaire, ce qui rend la cession de cette cité encore plus anti sociale.

Sur le sujet des responsables de cités qui dure tout de même depuis 2013, nous sommes satisfaits de voir qu’il y a eu quelques avancées concernant les décharges horaires. Cependant ne soyons pas dupes, même avec la meilleure volonté du monde, le réseau des responsables de cités ne pourra jamais combler la perte d’emplois issue du resserrement du réseau ordonnateur.
Dans certaines CTM il serait bon de renforcer les services de la Masse en effectifs tant la charge de travail est lourde.
Le service central aurait bien besoin d’un renfort lui aussi, tant sa charge de travail est importante, comme en témoignent d’année en année les différents rapports d’activité.

Concernant les aspects comptables, nous saluons le travail des équipes et la performance de la fonction recouvrement. Cependant dans les pistes proposées pour améliorer cette performance, notre ligne revendicative syndicale restera la même : il faut garder à l’esprit le caractère social de la Masse des Douanes.

Vous l’aurez compris, Madame la Présidente, la CGT réaffirme que la Masse des Douanes doit conserver son caractère social surtout en cette période de crise économique liée au coronavirus qui entraîne à l’échelle du pays et à l’échelle du monde une explosion de la précarité.

decl. liminaire



Compte-rendu

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.