logo-impression
  • Posté le 25 septembre 2013 / 102 visites

Groupe de travail Hygiène et sécurité du 25 septembre 2013

Déclaration liminaire au GT Hygiène et sécurité du 25 septembre 2013

Il faut être clair : nous ne cacherons pas le plaisir que nous prenons à nous retrouver devant vous aujourd’hui et partager l’enthousiasme suscité par la réussite de nos États Généraux.
Si certains ici nous avaient promis que l’intersyndicale ne réussirait pas cette performance - et encore moins au palais d’Iéna, siège du Conseil Économique, Social et Environnemental - nous leur répondons aujourd’hui que nous avions raison d’y croire : non seulement nous avons reçu de nombreux soutiens, non seulement de nombreux acteurs de premier plan sont intervenus, mais surtout ce succès ne sera pas éphémère, il s’inscrit dans la durée et nous continuerons d’y travailler.
Les directeurs d’entreprises, présidents d’associations (lutte contre les contrefaçons, défense de l’environnement, défense des espèces protégées, économie), élus de tous bords politiques, représentants des syndicats ou fédérations de professionnels, membre de CESE régionaux, toxicologue, président de CCI, président, vice-président et membres du CESE, juge d’instruction, journalistes, agent des finances belge, tous nous ont félicité et ont unanimement affirmé la nécessité du maintien - voire de l’élargissement - des missions douanières, du renforcement de nos effectifs et de la sanctuarisation de nos implantations. Tous, unanimement, ont salué notre travail. Tous ont souhaité un grand débat public à l’instar de ce que nous avons initié. Tous souhaitent porter avec nous notre synthèse devant l’Assemblée Nationale, le Sénat et le Parlement Européen. La DG est aujourd’hui seule dans sa posture et sa stratégie... Votre PSD, monsieur le Président, suscite beaucoup d’inquiétudes de toutes parts et, n’en doutons pas, rencontrera de la résistance.

Concernant ce qui nous amène aujourd’hui, nous sommes surpris que les groupes de travail successifs dédiés à l’hygiène, la sécurité et les conditions de travail ne débouchent jamais sur la consultation d’instances représentatives du personnel.
Un groupe de travail est préparatoire à un comité technique. Or, force est de constater que malgré les demandes répétées de la CGT, aucun comité technique de réseau dédié à l’hygiène, la sécurité et les conditions de travail ne se réunit jamais. Une fois de plus, nous profitons de ce GT pour réitérer solennellement aujourd’hui notre demande.

Enfin, à l’instar de ce que nous avions demandé pour le COPIL d’avril – et dont nous convenons que notre demande avait en partie été satisfaite – nous demandons qu’un relevé de conclusions exhaustif, qui précisera notamment la qualité des intervenants et les positions respectives, soit établi à l’issue de cette réunion et qu’il constitue un document de travail pour le CTR qui devra être très rapidement saisi des questions abordées ici.
Car nous vous le rappelons formellement, la présente réunion n’est en aucune manière une instance de concertation au sens des décrets de 2011 sur les CT et les CHSCT. Et c’est bien ces instances que vous devrez consulter avant de mettre en œuvre vos projets.

Les représentants du SNAD-CGT

déclaration liminaire

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.