logo-impression
  • Posté le 7 mai 2021 / 49 visites

Compte rendu de l’audioconférence crise sanitaire du 7 mai 2021

Nous espérons que vous allez bien, ainsi que vos proches.
Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l’audio-conférence de ce jour avec la DG sur la situation sanitaire et la mise en œuvre des décisions gouvernementales.

A l’ouverture, la CGT est intervenue suite à des sollicitations des collègues :

* La direction générale a pris quatre mois pour répondre à un de nos courriers sur le Brexit du 30 décembre, malgré l’urgence de la situation. Nous savons que les sujets se télescopent, mais si la DG manque d’effectifs, la solution est de recruter, pas de supprimer des postes.

* Le SNAD-CGT attend toujours une réponse à sa question sur la vaccination des collègues ayant un motif impérieux pour se rendre en Outremer. Nous attendons une réponse de RH4 depuis deux semaines.
La DG a répondu que le médecin de prévention était l’interlocuteur de référence sur cette question. Les agents sont invités à se rapprocher des correspondants sociaux. Les situations doivent être analysées individuellement.

* Le SNAD-CGT a tenu à rappeler que la crise sanitaire n’est pas terminée, que les agents ne doivent pas relâcher leur vigilance et les appels au retour au présentiel doivent être bannis. Pourtant, le centre de vaccination de Bercy semble avoir déjà fermé ses portes.

* A la DIPA, les agents ne reçoivent pas de matériel adapté pour télétravail. Le CHS a été saisi. Après avoir tout fait pour limiter la possibilité des agents d’avoir recours à ce mode d’organisation du travail, le DI semble maintenant faire de l’obstruction matérielle. Il est temps que les DI se disciplinent. Les agents ne doivent pas faire les frais de décisions individuelles.
Les CHS sont en train de compenser les carences de l’administration.

* L’Ile de la Réunion subit de plein fouet une épidémie de dengue, en plus de la pandémie Covid-19. Nous avons un problème philosophique aujourd’hui, puisque deux collègues du même bureau, l’un malade du Covid, l’autre de la dengue, qui seraient en congé maladie pour une durée similaire, avec des symptômes assez proches ne seront pas traités de la même façon par l’administration. Celui malade du Covid ne subira pas de jour de carence, alors que son collègue perdra une partie de son salaire. Le SNAD-CGT a demandé à la DG d’intervenir auprès de la DGAFP pour bannir la notion de jour de carence pour l’ensemble des pathologies. Nous avons rappelé à cette occasion qu’un actionnaire ne subissait pas de jour de carences pour les dividendes qu’il touche quand il est malade.

* Le SNAD-CGT s’est ému de la situation des retraités qui pourraient être depuis un an dans une situation d’isolement dévastateur. Nous avons demandé à la DG s’il était possible de maintenir un contact humain avec ces agents pour éviter des conséquences dramatiques supplémentaires de cette crise sanitaire.
La DG a précisé que des mécanismes existaient au niveau des correspondants sociaux et de la mutuelle pour accompagner ces agents.

Audioconférence à Bercy

La DG était en réunion avec le ministère avant notre réunion directionnelle.

L’état d’urgence pourrait être prolongé jusqu’en octobre et le jour de carence pourrait rester suspendu pour les malades du covid 19 jusqu’au 31 octobre 2021.

Le télétravail pourrait être allégé à partir du 9 juin. Pour l’heure, on reste sur un télétravail massif. La DG annonce vouloir analyser les enseignements du télétravail de crise pour envisager le télétravail dans le cadre normal.

L’accès à la vaccination sera possible pour les agents de plus de cinquante ans à partir du 10 mai. A partir du 12 mai, toutes les personnes majeures auraient accès à la vaccination en fonction des doses disponibles. Au niveau ministériel, le secrétariat général a envisagé un recensement des agents prioritaires, notamment tous ceux en contact avec le public (surveillance, mais aussi agents des bureaux, recettes, SRE et SRA…). Il n’y a pas encore de validation du ministère de la santé pour ces priorités.

Le centre de vaccination de Bercy sera ouvert le 18 mai pour l’ensemble des personnels de la DGDDI ou de la DGFIP de la région Île de France. La DG n’a pas pu répondre à la question du SNAD-CGT qui s’interrogeait sur la possibilité pour les agents du SEJF ou de la DNRED de se rendre à ce rendez-vous.

Le ministère n’a pas pu indiquer d’évolutions concernant la restauration collective.

Le SNAD-CGT a fait remarquer qu’il restait encore beaucoup de conditionnel suite à cette réunion au ministère.

Tableau de suivi des questions des organisations syndicales et situation sanitaire

Le nombre d’agents malades et de cas d’agents isolés est en baisse. Le télétravail est reparti à la hausse. Un cluster est identifié à la BSI de Saverne suite à une contamination en dehors du service. Les agents de l’unité ont été isolés.

La DG nous a diffusé une note sur les masques FFP2.

Les besoins en équipements informatiques pour le télétravail ont été recensés dans les départements d’Outremer. Des commandes ont été passées pour les équipements manquants et pour couvrir de futures demandes éventuelles. Il reste des problèmes de livraison de matériel à Wallis et en Nouvelle Calédonie.

Il n’existe pas encore de doctrine d’emploi au niveau ministériel ou directionnel sur les auto-tests. La DG essaie de recenser les cas où ces tests seraient pertinents.

La DG a répondu suite à notre question sur une procédure contentieuse rédigée dans les locaux de l’hôpital Cochin. Une demande aurait été formulée par les agents de disposer de sur-blouses pour améliorer leur protection dans les cas d’ingérés.

Concernant la question du SNAD-CGT sur la formation en présentiel dans le cadre du passage de C en B, la DG a répondu que la formation en distanciel n’était pas la norme. Ce qui conditionne les modalités d’organisation, ce sont les volumes de stagiaires à accueillir.

Le SG n’a toujours pas répondu aux demandes sur les autorisations d’absence pour les agents qui ne peuvent pas être en télétravail mais dont les enfants ne peuvent pas aller à l’école.

La prochaine audio consacrée à la crise sanitaire aura lieu dans deux semaines.
D’ici là, continuez de prendre soin de vous et n’hésitez pas à nous poser toutes les questions que vous souhaitez voir aborder à l’adresse : douanes@cgt.fr


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.