logo-impression
  • Posté le 21 mai 2021 / 82 visites

Des nouvelles de la DG sur la situation sanitaire

Bonjour à tous et toutes,

Nous espérons que vous vous portez bien.
Une audioconférence relative à la crise sanitaire vient de s’achever à la direction générale.
Voici les sujets que nous avons abordés et le compte-rendu de ces échanges :

- En Guyane, les écoles seront fermées pendant quinze jours en raison d’une nouvelle flambée de Covid. Le SNAD CGT a souhaité s’assurer que chaque agent disposera d’ASA pour garder ses enfants le cas échéant. Oui, maintien du dispositif précédemment appliqué lors des fermetures d’établissements. ASA pour la garde d’enfants - 16 ans

- Dans les collèges, la jauge n’a pas été rétablie à 100% de présentiel. Il reste de nombreux agents qui ne savent s’ils sont en ASA ou pas, en particulier à la DIPA.
Les agents ont demandé des réponses à leur DI qui dit être en attente d’un retour de la DG.
Le SNAD-CGT a demandé si le DIPA avait bel et bien saisi la DG sur cette question ? Oui, et la réponse est la suivante : pour les établissements en demi-jauge, ASA par 1/2 journée pour les agents, ASA 1 journée pour les SU pour couvrir la vacation.

- Le SNAD-CGT a revendiqué la reprise du dialogue social en présentiel dans les inter-régions en usant des mêmes modalités qu’à la DG, avec a minima les titulaires présents dans la salle et les experts en visioconférence. Les directions disposent toutes de salles adaptées et le dialogue social n’en sera que meilleur. La DG souhaite laisser les DI gérer ce problème avec les représentants localement et nous demande de faire remonter les besoins spécifiques DI par DI

- Le SNAD-CGT a appris que dans certaines directions, les agents en télétravail vont devoir restituer leur ordinateur fixe du lieu de travail au seul profit de l’ordinateur portable du télétravail. Les ordinateurs seraient assurés, mais ergonomiquement, c’est absolument inacceptable, d’autant plus qu’un agent n’utilise pas forcément l’itinéraire le plus court pour aller de son lieu de travail à son domicile. Il peut arriver qu’on aille par exemple chercher des enfants à l’école, aller directement faire du sport, se trouver sous les intempéries, etc...
Le SNAD-CGT a tenu à rappeler que, pour le moment, les règles du télétravail prévues sont celles du télétravail de crise sanitaire, qui prévoit bien une double dotation en matériel. Le transport de matériel professionnel d’un lieu à l’autre ne devrait être envisagé par les directions qu’en dernier recours et pas comme une source d’économies à moyen terme.
La doctrine ne peut être changée et imposée avant toute concertation (cycle de consultation en cours) et avant toute consultation des instances de santé au travail (ergonomie, nouvelle organisation du travail, etc). Voir ci-dessous chapitre télétravail.

- Le 10 décembre, le SNAD-CGT avait obtenu une réponse d’attente de la DG sur l’utilisation de la carte d’identité des douaniers qui doivent être authentifiés par une société luxembourgeoise. A l’époque, nous avions insisté sur le fait que la commission d’emploi devait suffire et que les agents devaient bénéficier de téléphones portables professionnels dédiés à l’exercice de ces missions.
Nous n’avons jamais obtenu de réponse définitive et aujourd’hui, la Direction du Havre confronte ses agents au même problème. Le SNAD-CGT a donc demandé à la DG de donner aux agents une solution satisfaisante à ce problème. La DG reviendra vers nous sur cette question spécifique.

Situation sanitaire

Le nombre de nouveaux cas Covid est stable par rapport à la semaine dernière (24 contre 23).
Le nombre d’agents placés en isolement est en hausse (92 cas, dont 22 en Guyane). Il n’y a pour l’heure pas de cluster douanier en Guyane. 1 cluster à la DRD.
Le nombre de télétravail a légèrement baissé (5122), notamment en raison du retour en présentiel des inspecteurs élèves à l’Ecole de Tourcoing.

Vaccination

La DG continue de communiquer sur les possibilités de vaccination pour l’ensemble des citoyens.
Les agents des douanes peuvent bénéficier du dispositif « de droit commun ». Les possibilités d’accès aux centres de vaccination sont très larges et la prise de rendez-vous ne devrait poser problème à personne.
Une priorité est accordée aux agents des douanes de la surveillance à titre professionnel.
Un centre a été ouvert cette semaine aux agents des douanes et de la DGFIP de Paris à Bercy. Il ne devrait pas y avoir de nouvelle ouverture de ce centre à l’avenir.
La médecine du travail reste mobilisée sur la question des retours des agents vulnérables qui doit être parfaitement encadré du fait de la situation de vulnérabilité et du fait de leur isolement prolongé depuis plus d’un an.
Le questions/réponses de la DG sur la vaccination sera actualisé.

Télétravail

Le 19 mai et l’allègement de certaines restrictions dans la vie quotidienne n’ont pas signé la fin du télétravail. Les consignes restent les mêmes. Le télétravail est recommandé pour tous les agents sur la durée maximale possible. Il n’y aura pas de relâchement.
Il pourrait y avoir une inflexion des consignes à partir du 9 juin, mais ne le garantit à ce jour, la prudence reste de mise.
Il restera du télétravail de crise jusqu’au 30/09 et le cycle de discussion va se poursuivre avec chaque organisation avant un groupe de travail sur le télétravail de sortie de crise.

Sur le problème soulevé par la CGT en préambule : la DG répond que la politique d’équipement des agents du ministère a évolué et les agents peuvent aujourd’hui disposer du matériel dont ils ont besoin pour le télétravail. L’employeur n’a pas d’obligation de mettre à disposition un matériel sur le lieu de travail et un autre au domicile (c’est faux !). Les agents sont donc équipés d’ordinateurs portables et on va leur retirer les ordinateurs fixes...
Cette réponse est sidérante pour le SNAD-CGT. Ce changement de doctrine n’a fait l’objet d’aucune consultation et nous demandons sa suspension. Les CHSCT n’ont pas été consultés, les organisations syndicales n’ont pas été prévenues et nous invitons nos collègues à faire remonter toutes les situations problématiques. La DG va retirer les ordinateurs fixes des bureaux des collègues ce qui, au delà de la dégradation quotidienne des conditions de travail, est de caractère anxiogène pour les agents. La dépersonnalisation des bureaux, la casse des collectifs de travail, sont de nature à ne pas les rassurer sur leur avenir. Nous craignons sérieusement que cette mesure, totalement imprévue et passée sous silence, ne soit surtout un prétexte à accélérer les réorganisations de services !
C’est un changement conséquent dans l’organisation individuelle et collective du travail, des conditions de travail dégradées s’il faut toujours déplacer son matériel de travail (parfois à pied, en vélo ou en transports en commun, alors que les agents ont leur repas, des affaires de sport ou d’activités créatives sur la pause méridienne, parfois des conditions climatiques hasardeuses pour transporter du matériel informatique en permanence, etc).
Par ailleurs, le télétravail de crise n’a jamais pris en compte les conditions de travail des agents à leur domicile. Nous avons déjà des remontées de troubles musculo-squelettiques d’agents en télétravail.

Des inscriptions sur les cahiers hygiène et sécurité et des fiches de signalement vont être rédigées.
Certains agents ne voudront plus faire de télétravail s’ils subissent ces décisions anxiogènes et cette dégradation des conditions de travail.

La prochaine audio Covid aura lieu avant le 9 juin, d’ici là, prenez soin de vous et n’hésitez pas à nous faire part de vos retours et questions à l’adresse habituelle : douanes@cgt.fr.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.