logo-impression
  • Posté le 30 juin 2009 / 313 visites

GT Surveillance du 30 juin 2009 : déclaration pralable

Entre le pilotage par le POC et les CROC qui interfère avec le commandement traditionnel, la place prise par les missions « périphériques » au détriment des missions douanières, les opérations interrégionales, et la gestion rigide exercée par le biais MATHIEU 2 au détriment de l’initiative, les agents de la surveillance vivent très mal une situation qu’ils considèrent comme de la navigation à vue. Dans un contexte de pression par les résultats, d’objectifs de moins en moins réalistes au vu d’effectifs en chute libre, c’est toute la branche Surveillance qui s’angoisse sur son avenir, sur la possibilité d’accomplir ses missions dans des conditions de travail les plus efficientes.

Ce climat délétère est amplifié par la gestion informatique MATHIEU : pour la hiérarchie locale, les contraintes techniques de l’outil prévalent désormais sur les textes régissant la gestion du personnel !

La situation est d’autant plus floue que le dossier concernant la révision de la chaîne hiérarchique en Surveillance est au point mort, malgré l’inquiétude grandissante des agents de terrain, toutes catégories confondues. Où en est votre réflexion sur le sujet ? Le sondage que vous avez souhaité organiser vous a-t-il permis de progresser ?

Partout, les directeurs annoncent leur volonté de supprimer des brigades à plus ou moins brève échéance, celle des observatoires de Baisieux-Camphin et Saint-Aybert semble déjà effective.

Dans ce contexte, notre syndicat s’interroge sur les réponses apportées par notre administration suite à l’audit de la Cour des Comptes (puisque son rapport définitif a été rendu public et ne fait plus mention de la Douane).

Malgré vos démentis, nous voyons dans ces éléments les signes indiscutables que l’administration met en place une énième restructuration de notre administration qui vise une nouvelle fois sa branche surveillance.

Dans ce contexte, il nous apparaît plus que jamais urgent d’ouvrir un véritable débat sur l’avenir de notre administration et de nos missions, en particulier dans la branche surveillance, dans le prolongement du vœu adopté par le Comité technique paritaire central du 15 décembre 2008.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.