logo-impression
  • Posté le 7 avril 2006 / 219 visites

GT Modernisation OPCO - 07/04/2006

Nous nous posons la question : Est-ce bien la peine d’assister à vos groupes de travail ? Nos observations ne nous empêchent aucunement de poursuivre le chemin que vous vous êtes tracé.

Votre compte-rendu sur aladin parle d’objectifs partagés avec les organisations syndicales sur un panorama des bureaux de douane.

Nous vous avons pourtant clairement dit notre opposition à votre méthode de classement et nous dénonçons le caractère caricatural de vos tableaux.

Vous avez lancé une bombe dans les services op/co avec vos listes de bureaux classés selon des critères qui ne s’appuient pas sur la réalité du terrain.

Nous réitérons ce que nous avons exprimé le 23 février :
- Nous ne voyons aucun intérêt à comparer les bureaux de douane.
- La méthode de classement par activité dominante est plus que contestable.
- L’instrument de calcul utilisé est vieux de dix ans et ne reflète pas la réalité de la charge de travail tant des CI que du dédouanement.
- Les autres critères utilisés tels que le nombre de déclarations ou d’entrepositaires agréés sont tout aussi contestables lorsqu’ils sont utilisés isolément.

Ils ne vont servir à terme qu’à justifier des fermetures de bureaux de douane et c’est bien ainsi que les personnels l’ont compris.

Vous faites d’autant plus monter la pression et l’inquiétude chez les agents que vous annoncez que d’autres facteurs seront pris en compte.

Ces facteurs vous ne les divulguez pas à ce troisième groupe de travail.

Nous pensons que vous utilisez volontairement cette méthode pour conditionner les esprits et rendre inéluctable la fermeture des bureaux dans l’esprit des agents.

Pour couper court à la psychose qui s’installe nous vous réitérons notre demande de tenu de comités techniques paritaires locaux pour effectuer un véritable état des lieux de l’activité des bureaux de douane dans le contexte économique local.

Le compte rendu du groupe de travail sera mis ultérieurement sur le site et prendra en compte les documents que la DG a communiqué le vendredi après midi après ce groupe de travail.

Après les suppressions d’emplois 638 de 2006 à 2008 et celles plus conséquentes à venir dés 2009 avec la prise en compte de la réforme OP/CO, la DG se moque et fait preuve de malhonnêteté envers les représentants des personnels et les agents.

Nous devons en tirer les conséquences et mettre tout en oeuvre pour mobiliser les OP/CO et au-delà l’ensemble des douaniers pour faire échec au démantèlement du dispositif de dédouanement qu’envisage la direction générale.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.