logo-impression
  • Posté le 27 novembre 2007 / 523 visites

Clash au GT comptable

Nous avions choisi de ne pas faire de nouvelle déclaration préalable pour ce GT car nous avons préféré renvoyer à celle que nous avions faite le 13 février lors du 1er GT sur ce sujet et qui reste d’actualité.

La DG s’appuie sur le débat technique, où elle fait preuve d’une certaine maîtrise, convaincue qu’elle peut ainsi accélérer la généralisation de la centralisation comptable.

Cette conviction manque encore de certaines preuves pour être étayée (en particulier, le basculement simultané de plusieurs bureaux de la même circonscription n’a jamais été testé) mais surtout, l’aspect technique ne nous semble pas le plus important : le sort des personnels est pour nous l’enjeu essentiel. Et, de ce côté, rien de nouveau depuis février : aucune estimation des charges de travail de la RR et du Bureau, aucune clarté sur la façon de désigner (et de former les nouveaux) "correspondants comptables" des bureaux ni sur leurs liens hiérarchiques avec le RR et le responsable du bureau, aucun effort sur leur régime indemnitaire. De plus, la charge de travail supplémentaire liées aux opérations de basculement lui même (en plus du travail quotidien) est insuffisament pris en compte avec seulement 15 agents Paris-Spécial prévus...

Face au dialogue de sourds habituel dans ces réunions, les organisations syndicales sont parvenues à réagir de façon unitaire en sollicitant une suspension de séance qui a permis d’élaborer la déclaration suivante, lue à la reprise de la séance :

CFDT – CFTC – CGT – FO – SOLIDAIRES – UNSA

L’intersyndicale refuse de participer plus longtemps aujourd’hui à une scéance de travail qui trahit le relevé de conclusion des négociations de Bercy fin 2006.

Elle demande solennellement à l’administration de revenir au calendrier et aux termes de ce relevé de conclusion en particulier sur le sujet de la réversibilité du processus de transfert comptable.

En tout état de cause nous exigeons que ce point soit retiré de l’ordre du jour du CTP central du 11 décembre prochain.

Pour se faire nous vous demandons réponse pour jeudi 29 novembre 2007 au plus tard. En cas de refus nous déposerons un préavis de grève pour la période du 11 décembre prochain.

Les représentants syndicaux ont alors quitté la séance en convenant de se retrouver vendredi 30 novembre en intersyndicale afin de tirer les conclusions de la réponse de la Direction générale.

Voir les suites ici.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.