logo-impression
  • Posté le 29 janvier 2020 / 157 visites

CTR du 29 janvier (re-convocation...)

Ci-dessous vous trouverez la déclaration liminaire lue ce matin à l’ouverture du CTR...


Madame la Présidente,
Mesdames, Messieurs,

Comment qualifier ce qui s’est passé hier matin à Lille pour les naufragés du Brexit ?
Une honte ? L’action du désespoir d’une administration au bout du rouleau ? Un acte délibéré de mise en danger ? Un premier reniement des engagements pris en CTR le 21 janvier dernier ?

Ah ça c’est sûr, une idée de la CGT, qui semblait convenir des deux côtés de cette table, ne pouvait pas être menée à son terme !!! Pourquoi les représentants des personnels n’y ont pas été conviés alors que RH3 y était ?

Pourtant, chacun reconnaissait dans ces murs il y a une semaine qu’une situation exceptionnelle méritait un traitement exceptionnel.

Ah, de l’exceptionnel ils vont en avoir les pauvres ! Quelques jours pour trouver une nouvelle affectation, moins d’un mois pour s’affranchir des règles immobilières en déposant un préavis ou pire vendre son bien immobilier, moins d’un mois pour trouver un logement en IDF, aucun examen de la situation personnelle et familiale, pas un seul poste annoncé au Havre malgré les annonces faites la semaine dernière...et que dire d’un DI qui, devant témoin, a dit aux agents (je cite) « si vous n’êtes pas contents vous n’avez qu’à démissionner » ?

On ne comprend plus très bien l’utilité d’un groupe de travail lundi, permettant d’honorer votre promesse d’examiner les situations au cas par cas, alors qu’au même moment on demande aux ACP2 stagiaires de faire un amphi blanc à Dunkerque et se présenter le mardi pour la commission d’affectation à Tourcoing.
Pourtant, de nombreuses questions sont toujours sans réponse pour les agents que nous avons rencontrés dans les services. En voici une petite liste :

- Quels critères de restructuration présenté aux agents ?

- Les agents ont dû choisir leur session de recrutement : 1ère ou 2ème. Quid de la seconde session : à savoir ramassera t-elle les miettes / les postes encore moins désirables après le choix des agents de la première session ? (risque de n’avoir des postes qu’en région parisienne par exemple). Les agents des deux sessions respectives partiront-ils en même temps ou bien les agents de la première session gagneront leur nouvelle résidence d’affectation avant les agents de la seconde session ?

- Quel sort des agents sans concours ayant plus d’ancienneté que les agents dernièrement recrutés ? prioritaires ? Situation d’égalité ?

- Agents restructurés ? Quels agents : les ACP2, les AC, les recrutements sans concours, les agents et inspecteurs titularisés, les agents toutes catégories ayant répondu aux enquêtes internes ? Alors priorité de mut sur liste de postes vacants ? Ou sur les postes à pourvoir lors du tour de mutation (mouvement septembre) ? A quelle date ?

- Possibilité de passerelle vers les autres administrations du ministère : fip et ccrf ?

- le cas par cas a disparu, pourquoi ?

- il faut davantage de postes dans la région, notamment pour les agents qui ne souhaitent pas quitter les Hauts de France. Nous rappelons que la mobilité ne doit pas être contrainte, elle doit être choisie.

- les postes du Havre ? des postes étaient prévus, évoqués en centrale, où sont-ils passés ?

- déscolariser et rescolariser un enfant...le tout avec période de vacances scolaire. Même problématique pour les enfants en crèche (les délais pour pouvoir placer les enfants dans une crèche sont longs car la demande est élevée, qui plus est dans les grandes villes comme Lille et Paris)

- trouver de quoi payer une nouvelle caution.

- ils vont passer à la Rochelle leur oral en février, encore du temps en moins pour préparer un départ.

- Que va t’on proposer comme postes aux AC et Inspecteurs titulaires ?

- Quelle situation pour les collègues ayant un conjoint qui a dû démissionner pour venir dans les HdF ?

- Quid des collègues qui sont propriétaires de leur bien immobilier ?

- Quand aura lieu le versement des primes ? Quel montant exact au cas par cas ?

- Quelles conditions pour toucher les primes ? (Si prime versée y aura t-il obligation de rester sur le poste nouvellement affecté pour une durée déterminée par l’administration ?)

- Pas d’application de la nouvelle règle d’obligation de résidence suite à une mutation.

- Exiger une prise de poste à une date choisie par l’agent au plus tard le 1er septembre.

Par la présente, et puisque cette séance est ouverte, je souhaite donc au nom du syndicat national des agents des douanes CGT, déposer officiellement un droit d’alerte pour tous les agents « fléchés Brexit » restructurés ainsi que tous les agents restructurés à venir dans tous les services douaniers. Puisque vous semblez vouloir casser les flux et les stocks, que nous pourrions traduire par asservir et briser des êtres humains, notre responsabilité est de vous rappeler la vôtre, en qualité d’employeur, qui est celle de garantir la santé physique et mentale des agents placés sous votre autorité.

Ce droit d’alerte sera déposé également auprès du CHSCT ministériel.
Enfin, et puisque nous sommes venus alors que vont se réunir les opposants à la réforme des retraites, autant en profiter pour vous annoncer que les douaniers n’ont pas dit leur dernier mot sur la perte de leurs acquis et préparent une nouvelle journée de mobilisation.

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.