logo-impression
  • Posté le 4 mai 2007 / 782 visites

Le candidat SARKOZY offre un boulevard à la fraude

Le Syndicat National des Agents des Douanes CGT, majoritaire aux élections professionnelles, n’admet pas les propos tenus hier, sur Antenne 2 à une heure de grande audience, par le candidat à l’élection présidentielle, monsieur SARKOZY, sur notre profession : sa haine des fonctionnaires se traduit toujours par l’exemple « de la Douane qui a encore 20 000 agents alors que les frontières communautaires n’existent plus ». Monsieur SARKOZY, faut-il le rappeler, a oeuvré en 1993/95 et en 2004 au Ministère des Finances qui a la tutelle de l’Administration des Douanes. Ses affirmations tonitruantes et infondées sont la preuve d’une grande incompétence en tant qu’ancien ministre et prétendant à la plus haute fonction de l’Etat.

Le SNAD CGT ne va pas s’étendre sur l’incohérence des propos de monsieur SARKOZY concernant la DOUANE. Puisque le candidat attaque avec véhémence et chiffres à l’appui le service public douanier, c’est par des chiffres que nous répondrons aussi :

Stupéfiants Capitaux saisis Tabacs Contrefaçons
2001 51 tonnes 183 millions euro 214 tonnes 5 millions articles
2002 47 tonnes 233 millions 172 tonnes 1,3 millions
2003 70 tonnes 144 millions 219 tonnes 2 millions
2004 80 tonnes 138 millions 171 tonnes 3,5 millions
2005 74 tonnes 126 millions 206 tonnes 5,6 millions
2006 60 tonnes 132 millions 240 tonnes 6 millions

Les résultats parlent d’eux-mêmes avec une précision très importante à apporter : la très grande partie des infractions douanières ci-dessus ont été constatées justement sur les frontières intracommunautaires qui n’existent plus depuis 1993 ainsi que le précise monsieur SARKOZY. Et encore n’est pas reprise la très importante fraude à la TVA très préjudiciable aux intérêts du Trésor Public et donc des contribuables honnêtes.

Dès lors, comment concevoir que monsieur SARKOZY n’arrête pas de s’en prendre au service public douanier sous prétexte de disparition depuis 1993 des frontières intra-communautaires (Espagne, Belgique, Luxembourg, Italie..) alors que celles-ci sont très sensibles et que les douaniers y démontrent avec constance tout leur savoir faire. N’en déplaise au candidat, le SNAD CGT affirme que le renforcement et la création d’emplois à ces frontières est aujourd’hui une nécessité vitale et
urgente de service public.

La douane a toujours eu pour mission régalienne d’appréhender les grands trafics aux frontières avant qu’ils n’alimentent illégalement un marché national parallèle aux mains d’organisations de fraude puissantes. Le candidat, avec ses affirmations insensées de remise en cause de la Douane, fait courir le risque de créer de nouveaux courants de fraude propices à une économie souterraine préjudiciable à l’intérêt des citoyens et des contribuables français et européens.

Si un prétendant à la Présidence de la République pense que l’ouverture des frontières intracommunautaires a fait, comme par magie, disparaître la fraude, c’est soit qu’il fait preuve d’une très grande naïveté (c’est grave), soit qu’il crée sciemment les conditions d’une fraude massive et c’est irresponsable et coupable. Le SNAD CGT a déjà répondu plusieurs fois aux attaques répétées de monsieur SARKOZY qui n’en tient pas compte : il est donc irresponsable et coupable !!

Communiqué de presse du 27/04/2007

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.