logo-impression
  • Posté le 13 juin 2006 / 651 visites

L’heure est grave et n’est plus aux discussions...

PREMIERS RESULTATS DU GT
ISSUS DES PROPOSITIONS DE LA DIRECTRICE

- Entre 18 et 20 suppressions d’emploi OP/CO dans les recettes (de 69 à 49/47 emplois)
- Suppression de la recette d’Honfleur, de la recette de St Lo et de l’antenne de Granville.
- Transfert des activités du DAFN et de la TSVR de la Direction sur le CRD de CAEN
- Un seul pôle de gestion des procédures à Caen
- Maintien de la RR avec quelques emplois supplémentaires

La mobilisation doit être très forte pour combattre cette casse de la douane. Toutes les Organisations Syndicales sans exclusive ont décidé une journée d’action le jeudi 15 juin, jour du groupe de travail national sur la modernisation des OP/CO.

Cette journée action s’est concrétisée par l’appel à une grève générale avec manifestation à PARIS devant la Direction Générale.

Le rapport de force doit être visible et conséquent ; les restructurations envisagées associées au développement des filières « métier » auront obligatoirement des conséquences sur les déroulements de carrière (notation, rémunération, mutation...etc) et ne se feront pas sans douleur.

A 48 H de cette action vitale pour la corporation, où en sommes-nous en Basse-Normandie ?

L’intersyndicale sur le papier, c’est bien. La transmission par intranet c’est facile, mais cela s’appelle du militantisme « assis » !

Un tel enjeu aurait mérité du militantisme « debout » de la part de l’ensemble des Organisations Syndicales et en temps utile.

Ainsi la CGT, par le travail de ses militants dans les services a réussi à mobiliser 18 camarades et collègues pour participer à ce déplacement parisien, tant dans les services OP/CO que SURV.

La CGT ne peut cautionner une telle politique qui consiste à dépecer la douane pour laisser toute liberté d’action aux fraudeurs. En 2002 une étude publiée dans les notes bleues de Bercy évaluait la fraude fiscale à en 2000 à 41 milliards d’euros, le travail clandestin à 13.7 milliards d’euros. En juin 2005, à Cracovie le représentant de l’UE estimait la fraude à la TVA à 70 milliards d’euros. Alors de qui se moque t-on quand nos responsables politiques et hiérarchiques libéralisent encore et toujours plus et annoncent la suppression de 15000 fonctionnaires sans oublier de rallonger le nombre d’annuités pour bénéficier de la retraite !

La CGT accuse :
- le DG de liquider les services douaniers des opérations commerciales après avoir réglé le sort de la SURV, des AG, et maintenant des OP/CO, pour des motifs budgétaires au nom du libéralisme.
- le DI et la DR d’avoir comme d’habitude servilement appliqué les consignes de la DG

OUI l’heure n’est plus aux tergiversations et à jouer la politique de l’autruche, en citoyens responsables et lucides, osons tous ensemble relever la tête et dire NON à la politique libérale, aux suppressions d’emploi et aux déserts douaniers, à la casse du statut avec la filière métier.

ALORS VOUS TOUS, DOUANIERS DE BASSE-NORMANDIE,
REJOIGNEZ NOUS POUR DEFENDRE LE SERVICE PUBLIC DOUANIER,
VOTRE EMPLOI, VOTRE STATUT, VOTRE RESIDENCE,
VOTRE AVENIR PROFESSIONNEL.

TOUS EN GREVE ET A PARIS [1]
LE 15 JUIN POUR MANIFESTER NOTRE INDIGNATION ET MECONTENTEMENT.

[1Pour soutenir les manifestants, une collecte de fonds est ouverte servant à financer le transport. Merci de vous adresser à P VANPOUCKE, N LEMOINE, M COMBES, JR BESNARD ou JP LEMASSON.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.