logo-impression
  • Posté le 21 novembre 2006 / 264 visites

DECLARATION LIMINAIRE AU CDAS DU 20 NOVEMBRE 2006

Monsieur le Président,

Les représentants des personnels aujourd’hui présents à ce CDAS ne peuvent s’empêcher d’évoquer le malaise social qui existe au sein du MINEFI.

Quoi de plus normal lorsque le projet de loi de finances pour 2007 se traduit concrètement pour notre ministère par une suppression de 2988 postes de fonctionnaires, ce qui représente 20% du total des suppressions d’emplois de la fonction publique alors que de nombreux services ne disposent pas toujours des moyens suffisants pour répondre aux besoins des populations.

L’abandon, la privatisation et l’externalisation de toute une série de politiques et de missions publiques jusque dans l’action sociale ; nous le verrons avec la gestion du CESU confiée au groupe ACCOR, s’effectuent au détriment de leur efficacité sur les plan économique et social.

Les actions syndicales sont actuellement en cours, que ce soit à la DGCP, la DGCCRF, la DGI le 14 novembre ainsi qu’à la DGDDI depuis le mois de juin et la prochaine journée le 28 novembre contre les réformes engagées par les ministres et les directeurs.

Les organisations syndicales de la DGI ont unanimement acté le principe d’un nouveau temps fort sous la forme d’une nouvelle journée de grève avant la fin novembre.Les syndicats se réunissent aujourd’hui 20 novembre afin d’arrêter la date qui constituera une nouvelle démonstration de force des personnels face au mépris et aux projets des ministres et des directeurs.

Ils leur appartient donc de donner dans les prochains jours de réels signes de déblocages des situations conflictuelles existantes dans l’ensemble des directions de ce ministère.

Les représentants
CGT – FDSU – FO


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.