logo-impression
  • Posté le 8 mars 2019 / 126 visites

Panique à l’aéroport...

Vous trouverez ci-joint et ci-dessous un appel de la brigade de Sète

En service hier à l’aéroport de Vias nous avons lancé le mouvement !

1 seul vol, 6 douaniers , 320 passagers.
Contrôle renforcé des passeports, contrôle douanier (avec questions réglementaires en bonne et due forme posées), des bagages cabine au départ (4 agents à la fouille et 2 au contrôle des passeports)

À l’arrivé du vol abandon du contrôle douanier (par manque de combattant) pour
traiter l’arrivée des passagers (2 agents en aubette et 2 au contrôle aléatoire des
bagages à la sortie du hall d’arrivée).

À cela s’est ajouté 2 fiches à traiter et du service public...

Conclusion 1h de retard dans le départ de l’avion, un commandant de bord très en
colère et un personnel aéroportuaire et de sécurité atteint d’une grande
incompréhension !

À 15 jours de la sortie des Anglais de l’UE toujours pas de borne PABLO pour la détaxe, toujours pas de banc de visite à notre disposition (pour l’anecdote nous avons utilisé la table du local social que nous avons promenée dans l’aéroport) pour effectuer nos contrôles, comme toujours il est urgent d’attendre. Des collègues pas tous convaincus mais qui ont quand même suivit le mouvement sous l’influence de leur chef d’équipe et d’une partie de l’escouade.

Il est important que ce mouvement s’inscrive dans la continuité tous les samedi et
mercredi jusqu’au brexit ! Personne ne peut vous reprocher de faire correctement votre travail et d’être jusqu’au-boutiste !

Je tiens à rappeler que nous sommes avant tout douaniers ! Que notre mission est le
contrôle des flux de marchandises. Dorénavant les contrôles à Vias doivent se dérouler comme au Ferry, une partie immigration dans les aubettes, une partie sous-caisse avec la détaxe et le dédouanement et une partie contrôle des bagages !

L’expérience d’hier nous montre que nous devons être un minimum de 8 à Vias.

Un nouveau planning des vols est sorti ce jour avec des vols quotidiens et même si
nous rencontrons des difficultés aujourd’hui avec le ferry dès que la GNV nous fera
l’honneur d’une escale sur Sète, il ne faudra pas oublier de leur montrer ce qu’est un
vrai contrôle frontière avec une application stricte de la réglementation.

Affaire à suivre… Tous ensemble...

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.