logo-impression
  • Posté le 17 juin 2016 / 212 visites

CTSD du 10 juin 2016 : Les raisons d’un boycott

Lors du CTSD du 26 mai 2016, la CGT a quitté la salle après que le directeur interrégional s’en fut pris une fois de plus – et, pour le coup, une fois de trop – à un membre de la délégation CGT (lire ici notre compte-rendu).

Les élus et représentants CGT ont le tort d’avoir des contre-projets, de demander une évaluation neutre et objective des situations de départ et des situations d’arrivée afin de pouvoir faire une balance des avantages promis et de inconvénients toujours minimisés, de solliciter à cette fin le concours que les textes prévoient (CHSCT, expertise externe, ergonome, etc.).

Les élus et représentants CGT ont le culot de ne pas se borner à voter « pour » ou « contre » mais à formaliser des avis, avec de véritables motivations, avec des préconisations qui appellent des réponses écrites et motivées de l’administration. Ils vont même jusqu’à recourir aux tribunaux quand les prérogatives des comités – qui sont autant de garanties pour les agents – sont bafouées…

Constatant le comportement de plus en plus discutable du directeur interrégional qui, n’appréciant pas quand le juge administratif lui dit qu’il n’a pas respecté les procédures consultatives, s’en prend aux élus CGT en CT et afin de dénoncer ces dérives et mises en cause personnelles, nous avons fait le choix de ne pas aller siéger le 10 juin.

Lire ici notre communiqué.

Tract Boycott CT du 10 juin

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.