logo-impression
  • Posté le 14 décembre 2011 / 173 visites

déclaration liminaire à la capc du 14 décembre 2011

Montreuil, le 14/12/2011

Monsieur le président,

Nous tenons aujourd’hui à vous faire part solennellement de nos grandes inquiétudes concernant l’avenir de la Douane si tant est que cette administration régalienne en ait encore un.
En effet nous regrettons profondément que notre haute hiérarchie ne soit pas à la hauteur de l’implication et de l’attachement des douaniers à leur métier.
Nous regrettons l’incapacité de notre Hiérarchie, par dédain ou par carriérisme, d’expliquer à nos décideurs politiques les graves dysfonctionnements et drames humains engendrés par les pertes d’emploi en Douane.
Cette année encore la suppression des 380 postes est un scandale !! Cela représente l’équivalent d’une Direction Régionale.
Seul Gilles Carrez, parlementaire UMP, ose exprimer dans un rapport la situation édifiante de notre administration.
Cette capitulation passe d’autant plus mal que les objectifs assignés aux douaniers ne sont jamais revus à la baisse, les déclarations récentes de la ministre Pécresse, sur les saisies de tabac, en sont un exemple significatif.
Vous l’aurez bien compris, selon la CGT notre administration est devenue un être difforme avec une énorme tête et un tout petit corps décharné incapable de la porter.
Nous dénonçons de nouveau les tentatives scandaleuses de réduire les droits des représentants du personnel qui constitue d’ailleurs selon nous une réponse en forme d’aveu sur les problèmes d’effectif.
Le dialogue social est à la rue !
Concernant le sujet qui nous intéresse aujourd’hui rien de neuf en matière de notation.
Ce système dogmatique, même si nous sommes ici uniquement pour en corriger les erreurs les plus flagrantes, est souvent une formidable machine à générer de la frustration. Parfois cet outil mal maîtrisé par les notateurs, est le révélateur du malaise rencontré dans les services.
Le SNAD-CGT déplore le maintient de la politique arbitraire des quotas de mois d’avancement, conduisant, inévitablement à dévaloriser l’appréciation des agents par une évaluation phraséologique adaptée à ce carcan.
Face à cette situation nous tirons une nouvelle fois la sonnette d’alarme : ce système d’évaluation fondé sur le respect d’objectifs doit impérativement être réformé car il est non seulement source de contradictions mais surtout d’une flagrante injustice.
Le SNAD-CGT continuera de s’opposer à l’assignation d’objectifs à titre individuel considérant que la mission douane est indissociable du travail d’équipe.
Le SNAD-CGT maintient ses propositions :
- La suppression de tous les quotas budgétaires.
- L’avancement pour tous au délai réduit.
- La mise en œuvre à tous les niveaux hiérarchiques d’une réelle politique de concertation et responsabilisation libérée de l’arbitraire et des contingences purement comptables.

Pour toutes ces raisons nous serons nécessairement amené dans l’avenir à nous interroger sur l’opportunité de siéger ici.

Les élus du SNAD-CGT


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.