logo-impression
  • Posté le 17 février 2020 / 81 visites

Victoire du SNAD CGT contre l’arbitraire hiérarchique

Compte rendu de la reconvocation du comité technique de réseau

La direction générale a reconvoqué ce 29 janvier les organisations syndicales suite aux votes à l’unanimité contre trois des quatre projets soumis au vote la semaine dernière.
Nous avions l’intention de nous y rendre à reculons, puisque cette réunion est en réalité une formalité pour l’administration qui a le droit d’imposer son décret aux agents, malgré nos votes contre ces projets.
D’ailleurs, la seule partie du comité technique qui concernait l’étude des points soumis au vote n’a pas pris beaucoup plus de vingt minutes. Et, à nouveau, l’ensemble des organisations syndicales se sont prononcées contre ces propositions.

La situation des agents "fléchés Brexit" à peine arrivés et bientôt restructurés de la direction des Hauts de France a retenu toute notre attention. Lundi 28/01, l’administration locale a placé les agents dans une situation de tension inacceptable et nous avons tenu à faire part à la directrice générale de notre mécontentement.
Cette dernière a entendu notre colère et le droit d’alerte que le SNAD-CGT a déposé en soutien aux agents puis a proposé une série de mesures d’urgence pour corriger la situation :
- Sept postes additionnels à la DI de Lille ont été ajoutés à la liste proposée aux agents.
- Les agents disposeront du délai de leur choix pour se rendre dans leur nouveau lieu d’affectation. Ce délai sera étudié au cas par cas, en fonction de la situation des agents.
- La réunion du 3 février prévue entre la direction, les agents concernés et les organisations syndicales est reportée au 10 février. Cette réunion sera présidée par le directeur général adjoint, à notre demande, suite au comportement inqualifiable du DI des HDF la veille. Pour le paraphraser, "si la situation ne lui plait pas, il peut toujours démissionner".
- Il n’y aura pas d’affectation de nouveaux agents en sortie de stage sur les bureaux opco de Calais et Dunkerque, ni sur les services en sureffectif.

La situation précise des agents dépendra de leur statut :
Les titulaires bénéficieront de la superpriorité en terme de restructuration (affectation sur un poste vacant dans la direction, dans une autre administration localement, ou en priorité sur une autre résidence en mutation).
Les stagiaires seront affectés dans leur nouveau poste avec des modalités de mise à disposition qui leur permettront de rejoindre leurs résidences d’affectation.
Il est à noter que, tous les agents seront éligibles aux mesures d’accompagnement en cas de restructuration auxquelles s’ajouteront les indemnités de changement de résidence.

Sans l’intervention de la CGT, l’administration aurait traité ces agents comme de simples pions, sans aucune humanité.

Encore une fois, le SNAD-CGT s’est levé contre l’injustice, et encore une fois, nous avons gagné.

Vous trouverez ci dessous le compte rendu en pdf


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.