logo-impression
  • Posté le 27 mars 2019 / 67 visites

Rupture du dialogue aussi au CA de l’EPA masse

L’intersyndicale des douanes siégeant au CA de l’EPA Masse des Douanes a décidé de ne pas siéger au groupe de travail sur la politique des loyers.
Dans le cadre de la mobilisation en cours, et face à une administration sourde aux revendications, la rupture du dialogue est effective.
La politique des loyers (hausses scandaleuses des redevances d’occupation ces dernières années) s’inscrit totalement dans ce mouvement de quête de reconnaissance, d’effectifs, de moyens et de revalorisations salariales.

Un mouvement social de grande ampleur mobilise notre corporation depuis le 4 mars dernier.

Des propositions ministérielles ont été faites le 12 mars, bien insuffisantes au regard de l’engagement quotidien des douaniers dans l’accomplissement de leurs missions, le bras de fer s’est donc ensuite durci pour un retour aux négociations aujourd’hui même.

La question salariale et du pouvoir d’achat est au cœur des revendications douanières.

Le logement et le loyer sont aussi des préoccupations importantes. D’année en année, le montant des redevances d’occupation augmente mais pas les salaires.

Convoqués pour ce groupe de travail consacré à la politique de loyers, nous voyons en filigrane que quel que soit le système finalement retenu, il sera une nouvelle fois question d’augmentation de la redevance d’occupation.
Cette perspective passe d’autant plus difficilement au vu du contexte social douanier actuel.

Pour ces raisons, et sans méconnaître la qualité du travail de nos collègues du service central, nous ne participerons pas au groupe de travail de demain.

L’intersyndicale des élus au Conseil d’Administration de l’EPA Masse

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.