logo-impression
  • Posté le 16 février 2019 / 134 visites

Panique à bord...!

Après avoir fait appel aux agents « Paris-spécial » pour pourvoir au manque de personnels dans les futurs bureaux de Calais et Dunkerque, la DG fait appel au volontariat. Ce matin, une note de la Direction générale a été envoyée dans toutes les équipes de direction… Il faut recruter en urgence des douaniers CO, tous grades confondus, pour aller mettre en place le BREXIT…C’est la panique à bord_ !

Comment a-t-on pu en arriver là ?


1) Les 250 premiers emplois « BREXIT » du budget de 2018 ont servi à boucher les trous béants d’effectifs dans certaines directions…

2) De trop nombreux agents « Paris spécial » servent déjà à combler de nombreux sous-effectifs chroniques…
Ce premier appel à ces agents pour les bureaux de Calais et Dunkerque aura pour conséquence directe de fragiliser certains bureaux parisiens (Aulnay sous bois, Marne la vallée, la DG, etc...).

Ultime idée_ : vider des bureaux de douane pour envoyer les agents en mission de deux ou quatre mois…_ !

Mais dans quel état ont-ils mis la Douane_ ?


Les « _dirigeants_ » qui se sont succédés au sommet de la DGDDI depuis 25 ans ont tout détruit sur leur passage_ : fermetures de bureaux et brigades, casse du service public de proximité, abandons ou transferts de missions, centralisations à outrance, abandon du contrôle, etc...

Sans doute par pure idéologie libérale de destruction du service public et de l’emploi public_ ! Mais quand il faut bâtir ou reconstruire, il n’y a plus personne !

Aveuglement, surdité, entêtement…


Nous n’avons eu de cesse d’alerter sur le manque d’anticipation et le sous-calibrage de ces nouveaux bureaux. Il semble qu’enfin la DG se décide à prendre la mesure de l’impact et du besoin en personnel que cet événement majeur va provoquer. Il semble que jusqu’au dernier moment notre administration aura compté sur la chance pour qu’un BREXIT dur n’arrive pas. Sûrement gardait-elle en mémoire le référendum Français sur lesquels nos dirigeants se sont allègrement assis.
Mais il semble que les dirigeants anglais sont moins enclins à refuser de prendre en compte l’avis du peuple que leurs homologues français.

Toujours est-il que ce tour de passe-passe va accroître les difficultés de fonctionnement dans les services qui se verront privés d’une partie de leurs ressources humaines.

Heureusement, comme à chaque fois, comme à chaque crise, les dirigeants de cette maison vont faire porter le poids de la responsabilité sur les douaniers.

Le BREXIT doit être une réussite pour la carrière de nos directeurs, mais ce sont les douaniers qui vont le réussir ce BREXIT, et personne d’autre, cette note en est la preuve ! À quel prix ?

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.