logo-impression
  • Posté le 18 février 2019 / 111 visites

Dieppe face au Brexit, un enjeu économique

Face aux enjeux de la mise en œuvre du BREXIT, la CGT s’est rendue à Dieppe.

Tout d’abord, à l’invitation de l’Union Locale des syndicats CGT de la région, nous avons rencontré les travailleurs portuaires. Comme les douaniers, ils sont très inquiets de la mise en oeuvre du BREXIT. En effet, ils dénoncent le manque d’anticipation et de coordination ainsi que l’absence d’informations.

Pourtant dans la région, chacun sait combien la liaison trans-Manche est un enjeu économique et social capital.
D’abord parce que cette liaison a été maintenue et portée financièrement par les deniers publics investis il y a quelques années.
Ensuite parce que ce maintien était vital pour le dynamisme économique de la région, et les conséquences sur l’emploi dans le bassin dieppois.
Malgré cela, la douane avait fait le choix de fermer le bureau des douanes de Dieppe. On sait pourtant que le maintien de services publics de proximité entraîne la dynamique économique et sociale d’un territoire.

Avec le BREXIT, l’occasion de pérenniser l’activité du territoire est immense. Et ce d’autant plus que Dieppe n’est qu’à 4 heures de traversée de Newhaven, ce qui pourrait potentiellement faire une solution de repli intéressante pour un trafic surchargé plus au nord... Si seulement 1% du trafic calaisien se repliait sur Dieppe, cela doublerait le trafic sur cette liaison !

Pour cela il aurait fallu anticiper !
Or, rien n’est prévu et la seule brigade présente s’inquiète de la charge de travail supplémentaire... Notamment sur les contrôles de marchandises (et les contrôles vétérinaires). Par exemple, là où l’administration estime qu’il faut ajouter 6 agents SU et 2 agents CO sur Cherbourg pour effectuer la charge de travail supplémentaire, il ne faudrait personne à Dieppe ???
Mais il n’est pas trop tard ! C’est tout le sens que la CGT a voulu donner à ses inquiétudes lors de la conférence de presse locale.

L’après-midi, nous avons rencontré le maire de la ville, inquiet lui aussi mais résolument optimiste, comme la CGT, sur la capacité de la ville à devenir une plateforme logistique adaptée aux enjeux du BREXIT. Il réclame de son côté la ré-ouverture du bureau de douanes de Dieppe, ainsi que les opérateurs économiques.

C’est pour nous la seule solution pour apporter une solution viable à l’activité économique et assurer le service public d’utilité économique, sociale et environnementale de la douane. C’est en ce sens que la CGT dans son ensemble réclame une table ronde réunissant tous les intervenants, et notamment les représentants des salariés.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.