logo-impression
  • Posté le 1er janvier 2020 / 10 visites

Depuis le début du confinement...

Mercredi 25 mars

  • Triste nouvelle : nous avons ce matin que l’épouse d’un collègue de Roissy est décédée du coronavirus. Nous lui adressons nos condoléances. Les collègues de Roissy se sont immédiatement mobilisés en mettant en place une cagnotte pour lui venir en aide :
    https://www.lyf.eu/fr/pot/79fb8903-e53c-4397-9a1d-988418d54006
  • Comme suite au message de la CGT du 17 mars dernier, je vous informe que, compte tenu de l’éloignement du terrain d’un certain nombre d’entre eux, les agents appartenant à des BHR ne seront pas mobilisés, dans la mesure du possible, pour exercer leurs fonctions dans d’autres unités de surveillance.
    Les DI se gardent toutefois la possibilité de les mobiliser, en cas de nécessité absolue.
    Ces éléments seront également portés à la connaissances des directeurs interrégionaux.
  • Dans la fiche Questions réponses qui nous a été transmise hier en page 3 on peut lire dans la partie 6 - Quelles mesures prendre si un agent du service est contaminé ?
    " L’employeur demande aux agents ayant été en contact avec l’agent porteur du risque de poursuivre le travail, sans masque, mais en respectant strictement les consignes sanitaires".
    Ceci est contraire à ce qui se fait aujourd’hui comme explicité dans la fiche sur la quatorzaine. Dans une telle situation aujourd’hui le médecin de prévention analyse au cas par cas et met en quatorzaine les agent.e.s qui ont été en contact étroit et prolongé avec la personne contaminée. Pour les fédérations des finances Solidaires, CGT, FO, CFDT et UNSA ce changement est contre performant et consiste en lui seul à permettre une propagation plus importante du virus. Nous condamnons cette préconisation de la DGFAP et exigeons le maintien de la politique ministérielle de prévention telle qu’elle a été définie et ce d’autant plus que les mesures barrière sont à l’heure actuelle très mal appliquées voire, dans certaines situations de travail, inapplicables (brigades de surveillance, courrier...).
  • La CGT douanes a demandé ce matin la rétroactivité de la suppression du jour de carence pour les collègues qui ont eu des arrêts de travail avant la promulgation de la décision du gouvernement de le supprimer
  • La CGT douanes a demandé à élargir encore et toujours la possibilité de télétravail. Si les ordinateurs portables font défaut, certains ordinateurs fixes ont été paramétrés pour le télétravail. Il faut élargir cette possibilité et ainsi respecter au mieux les consignes

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.