logo-impression
  • Posté le 1er janvier 2020 / 50 visites

Depuis le début du confinement...

Jeudi 19 mars

  • Message de l’ordre des avocats de Pau : Compte tenu de l’absence de budget pour fournir aux Avocats de permanence des masques et gels, toute désignation est suspendue pour une durée indéterminée. Par conséquent, la CGT douanes a demandé, dans la mesure où les infracteurs ne pourront pas faire valoir leur droit à la défense, quelles sont les instructions pour les contrôles LCF ?
  • A Roissy, en lieu et place de masques de protection, les agents du terminal 2C ont reçu trois rouleaux de scotch rouge à mettre à un mètre des bancs de visite. L’opération a été menée sur ordre du DI, sous surveillance du CSDSA. Voilà un geste barrière qui ne manquera pas d’impressionner le Coronavirus !
  • La question suivante nous a également été posée par la section de Montpellier : lorsqu’un agent est en congé ordinaire de maladie, une journée d’ARTT est prélevée par tranche de 16 jours consécutifs ou non d’arrêt maladie au cours de l’année civile.
    Est-ce que les arrêts maladie au titre du COVID-19 seront pris en compte pour le calcul des jours ARTT à prélever ?
    Cette question sera posée à la DG lors de la conférence téléphonée de ce jour.
  • A Amiens, le médecin du travail va à l’encontre des prescriptions du gouvernement avec une mise en quarantaine de collègues dont les conjoints sont malades mais sans mettre la brigade entière en confinement. Les brigades de Nogent et Laon sont quant à elles confinées.
  • A Chambéry, la section CGT a écrit au DR pour exiger la communication du plan de continuation d’activité complet de la DR. Ils en ont profité pour faire remonter quelques interrogations sur la gestion locale :
    - au bureau de Chambéry, la veille Delta impose des déplacements importants alors qu’elle pourrait être aisément effectuée par le bureau principal, voire de façon beaucoup plus centralisée.
    - à la direction, la présence du PAE et de la correspondante sociale pourrait être remplacée par le télétravail ; il en est de même pour l’ensemble des services supports sur le site, que ce soit le POC ou le SGR.
    - en surveillance, La LCF imposée aux agents contrevient à l’évidence à la règle des 5 personnes maximum par jour que le Président du conseil scientifique qui entoure le Président de la République et le gouvernement rappelait encore hier au soir à la télévision avec solennité en des termes particulièrement forts : "Je conjure les Français de rester chez eux".
    Ces présences imposées ne sont pas en accord avec le contenu également du Flash numéro 1 envoyé aux agent.e.s par la direction générale le 18 mars 2020 suite aux conférences téléphonées avec les organisations syndicales des 16 et 17 mars 2020, une autre ayant eu lieu hier au soir 18 mars. Pour mon organisation syndicale, tous les services non cités dans ce Flash n’ont pas à être en présentiel.
    Concernant l’accueil du public, il est étonnant de constater qu’il a été complètement suspendu à la DGFIP et que ce n’est pas le cas en douane.
  • D’autres interrogations ou remarques nous parviennent de Dijon, Nancy, Marne-La-Vallée, Modane sur des différences de traitement d’un service à l’autre, sur l’aberration des instructions données pour maintenir les missions de LCF, sur le gaspillage que cela peut engendrer en matière d’utilisation du matériel de protection (masques, gants, SHA) alors que les soignants en manquent énormément.
  • A Roissy notamment, la situation des agents en double résidence est sur la sellette en raison des restriction et difficultés de circulation et avec là aussi des instructions différentes suivant les divisions.
  • Suite à notre intervention hier lors de la conférence téléphonée avec la DG sur la situation des agents Paris Spécial, la DG-RH nous a fait parvenir la réponse suivante :
    "En complément de notre échange de cet après midi, et concernant la situation des agents PS affectés à Bourg St Maurice, nous vous confirmons que ces derniers sont actuellement en mission. La réduction du trafic Eurostar ne conduit pas à requalifier cette position.
    La doctrine consistant à placer les agents SURV en mise à disposition sans cotation règlera le sujet.
    La réduction du trafic Eurostar et l’émergence de besoins nouveaux pour assurer les missions prioritaires en cette période de crise conduiront à leur attribuer de nouvelles missions.
    En outre, il est confirmé que dès lors que ces agents sont toujours en mission, les modalités financières dont ils bénéficient habituellement seront maintenues."

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.