logo-impression
  • Posté le 15 mars 2020 / 212 visites

Depuis le début du confinement...

Mercredi 18 mars

  • Gros désordre à la frontière suisse : Un Suisse peut venir faire ses coursesen France avec le papier dérogatoire alors qu’un français qui travaille en Suisse doit attende des heures, ce qui crée des tensions palpables au sein des populations. Les habitants suisses utilisent les bornes Pablo qui ne sont pas désinfectées à chaque passage alors que dans le même temps les collègues vivent sur la réserve de gel... Situation signalée à la DG
  • 3e cas de coronavirus déclaré à la brigade de Mulhouse...c’était la seule de la DR où on avait refusé des mesures de confinement...
  • Sur Blagnac BSE, le divisionnaire avait demandé une vacation de deux agents maxi.. C’est dorénavant retour à 8 agents par vacation, avec des masques mais des gels périmés.
  • Un cas de Coronavirus a été détecté à Nîmes BSI... du coup tous les agents sont placés en quatorzaine.
  • Le PCA de la DR de Mulhouse... On croit rêver !! Accueil du public, taxation en frontière...OPCO Colmar, 5 agents par jour dont certains prennent les transports en commun pour aller au travail...
    Le Haut-Rhin est pourtant le département le plus touché...
  • Depuis aujourd’hui les agents de la BSE de Fort de France sont en AA, les 2 lieux de contrôle où les agents travaillent sont fermés : CDP de Dillon (par où partent ou arrivent tout les colis postaux) et le Terminale Inter-Iles (liaisons voyageurs entre les iles tel que Sainte Lucie, La Dominique et La Guadeloupe)
    Les agents de la BSE du Marin ont été renvoyés chez eux par leur CSDS
    A la BSE de Trinité les agents sont confinés à la brigade pour la durée de la vacation 12h30-20h.
    Les Brigades Nautiques et aériennes sont confinées dans leurs locaux.
    Les agents de la brigade de l’Aéroport sont en poste pour contrôler les passagers arrivant de l’extérieur mais ils ont interdiction de porter des masques pour ne pas faire peur aux passagers. Mais ils pourront le mettre uniquement lors d’un contrôle approfondi dans le bureau hors de vue des autres passagers...
  • à la Direction générale, tous les agents ont été invités à ne pas se déplacer depuis mardi matin et à télétravailler
  • Sur la DR de Strasbourg, en AG/CO comme en SU, il faut signaler une hiérarchie qui a su prendre ses responsabilités en mettant en oeuvre au maximum le confinement, par des possibilités de télétravail ou des autorisations d’absence
  • un courrier de la CGT a été envoyé au chef de la DNGCD pour éclaircir la question maritime : missions prioritaires - promiscuité à bord - etc
  • Nous sommes intervenus pour les services de l’agence comptable de l’EPA masse qui ont l’ordre d’être tous présents alors qu’ils sont tous dotés d’ordinateurs portables
  • Nous avons appris que le médecin de prévention du 94 qui gère la DNRED et le SEJF est potentiellement infecté. Il semble aussi que la responsable de la DNRED avait eu rapidement l’information, mais a tardé à la diffuser. Et ce médecin de prévention a participé à un CHSCT la semaine dernière, avec à ses côtés des collègues du SEJF.
  • Au bureau de Rungis, deux collègues ont cotoyé des personnes infectées et surtout hospitalisées. Là encore, la hiérarchie était au courant, mais n’a pas pris de disposition de précaution et n’a pas informé les agents du bureau.
  • Au Perthus un accord avait été trouvé avec le DR pour maintenir 4 agents par vacation avec 2 véhicules. Les autres agents étaient placés en autorisation d’absence. Cette solution qui semblait satisfaire et l’administration et les collègues devait être maintenue durant toute cette semaine.
    Dernières nouvelles, le divisionnaire demande à ce que tous les agents reprennent du service !
    Avec 6 véhicules disponibles, ce sera compliqué de travailler en respectant la règle de 2 par véhicules, car souvent 2 voire 3 équipes se chevauchent (équipes de 10 environ).
    Concernant une éventuelle mise en retenue, si l’interpellé veut voir un médecin, il faudra l’amener à la clinique hospitalière de Céret, ce qui devrait les enchanter ! Ainsi que l’avocat, l’interprète (s’ils veulent se déplacer ?) et la gendarmerie ou PJ comme service de remise (qui n’ont rien d’autre à faire en ce moment). Quid des désinfection des cellules...
    De plus le roulement proposé (4 agents en service par vacation) permettait en cas de contagion que tous les agents ne soient pas touchés en même temps !
    Nous sommes intervenus une fois encore auprès de la DG
  • La DI Ile de France n’est visiblement plus en France et n’est donc pas concernée par les mesures de confinement. 50 agents seraient à leurs postes de travail. La DI a été sollicitée pour savoir pourquoi ces agents ne sont pas confinés (en télétravail ou en AEA).
    Sur la DR de Paris, à la BSITM, ils ont des masques... mais périmés depuis 2016 et en en petite quantité (80). Et c’est la BSI ferroviaire qui les a dépanné.
    Un agent pourrait être porteur du virus à la BSI Ferroviaire, il attend de pouvoir rencontrer son médecin pour confirmer.
  • Les possibilités de télétravail ont été élargies pour permettre aux agents de rester à leur domicile. Problème : l’architecture et les capacités du réseau informatique douanier ne sont pas en capacité d’absorber cet afflux massif de nouveaux télétravailleurs et nouvelles télétravailleuses. Résultats : un réseau qui sature et de grosses difficultés pour se connecter !
  • Les agents de la brigade garde-côtes d Ajaccio comme des autres moyens nautiques sont en attente de consignes professionnelles et sanitaires de la part de la hiérarchie et du médecin de prévention pour les missions en mer à bord des vedettes (promiscuité à bord).

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.