logo-impression
  • Posté le 18 février 2020 / 56 visites

Contre la réforme des retraites, le combat continue le 20 février !

Vous trouverez ci-joint l’appel de la fédération des finances pour la journée de mobilisation le 20 février contre la réforme des retraites

Le rejet du projet de loi des retraites est grandissant :

  • Les différentes institutions et caisses de sécurité sociale ont désormais rendu leur avis. Et ils sont affligeants pour le gouvernement.
  • Le Conseil d’Etat a rendu un avis d’une violence extraordinaire, pointant des insuffisances, des lacunes et des problèmes institutionnels. Du jamais vu !
  • Le Conseil Supérieur de la Fonction Militaire a lui aussi rendu un avis négatif. Un fait rare !
  • 100 % des barreaux et pratiquement toutes les professions libérales sont opposées et toujours en lutte contre le projet.
  • Les salariés du public et du privé prennent des initiatives multiples pour manifester leur opposition à ce projet.
  • L’opinion publique, dont le fort soutien aux opposants n’a fait que croître, confirme dans toutes les enquêtes récentes très majoritairement le désaveu.

Et pourtant le gouvernement s’entête :

  • Il est sourd à la contestation massive de la grande majorité de la population.
  • Il n’a pas éclairci les innombrables points obscurs du projet
  • Il n’a pas de solution pour juguler le déficit créé par les exonérations de cotisations décidées par ce même gouvernement
  • Il fait peu de cas du débat démocratique en présentant un projet incomplet et mensonger et ce dans une urgence parlementaire que rien ne justifie.

Et pourtant, depuis des mois, la CGT fait des propositions pour améliorer et renforcer notre système de retraite :

  • Emplois : utiliser les bénéfices des entreprises pour favoriser la création d’emplois
  • Salaires : augmenter les salaires .
  • Égalité professionnelle : respecter enfin la loi de 2006 et supprimer les écarts salariaux entre les femmes et les hommes - Cotisations : augmenter les cotisations entre 0,2 et 0,4 point par an soit une augmentation moyenne de 1,60 euros pour les travailleurs et 2,40 euros pour les employeurs
  • Exonérations : remettre en cause les exonérations de cotisations patronales qui ne profitent ni à l’emploi ni à l’augmentation des salaires et privent la sécurité sociale de ressources.

La CGT Finances appelle à poursuivre sans relâche, le travail d’information et d’explications, à l’aide notamment du dossier retraite de la fédération, pour rétablir la vérité jusqu’au retrait de ce projet inutile et dangereux.

Elle appelle également à participer massivement aux initiatives et manifestations interprofessionnelles prévues ce jeudi 20 février.

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.