logo-impression
  • Posté le 17 avril 2020 / 90 visites

Conférence téléphonique nationale du 17 avril

Nous espérons que ce message vous trouve en bonne santé.

Voici le compte-rendu de la réunion téléphonique de ce jour avec la direction générale.

*** Gestion du personnel

Un décret complète l’ordonnance du 27 mars sur la formation. Il permet d’organiser les épreuves en audio ou visioconférence. Il risque d’être utilisé pour les formations et recrutements en cours. Pour les scolarités, en raison des difficultés législatives, si l’on veut supprimer une épreuve, il faut modifier l’arrêté.

Pour les inspecteurs en formation, l’idée est de maintenir les épreuves qui restent en audio. Les inspecteurs élèves auront une communication la semaine prochaine. Les entretiens pour les postes à profil sont maintenus, mais seulement de manière audio pour quatre entretiens seulement. Pour les inspecteurs élèves, on va demander des lettres de motivation et des CV.

Pour ceux qui passent le concours, on pourra appliquer l’ordonnance qui vient de paraître, on pourra donc modifier ou supprimer des épreuves.
L’administration essaie d’avoir une visibilité complète sur les conditions de réouverture des écoles. Il faut pouvoir libérer les promotions pour en accueillir d’autres.

Un certain nombre de résultats d’admissibilités, d’épreuves d’admissions, d’épreuves psychologiques seront reportés sine die, mais pas annulés. Le calendrier sera communiqué aux organisations syndicales la semaine prochaine.

CGT

Comment va se passer la suite de la formation des ACP2, leur formation a commencé et semble assez dense. Il s’agit d’agents en surveillance, on ne peut pas tout apprendre en télé-apprentissage, notamment le tir et le TPCI.

Les échos que le DG a eu sont plutôt bons jusqu’ici. Un contrôle de connaissances aménagé est envisagé, ainsi qu’une sortie sur le terrain avec des affectations en fonction des postes libérés par les mouvements de personnel. Les contrôles seront aménagés en fonction de la formation reçue. L’école n’a pas fait de propositions pour les épreuves de tir et de TPCI. L’apprentissage sera fait au cours du stage pratique, à titre exceptionnel.

Il n’y aura pas d’appel sur la liste complémentaire.

***Congés/RTT

L’ordonnance sur les congés est arrivée et a été détaillée par le ministère hier. Une note d’application de l’ordonnance sera diffusée la semaine prochaine par la DG qui souhaite prendre le temps de réfléchir à toutes les situations et étudier le contenu des ordonnances, vérifier les difficultés de gestion pour ne pas prendre de mauvaises décisions dans la précipitation. Il ne sera pas possible d’avoir de réponse avant la semaine prochaine. La DG est en attente des observations écrites des agents via les organisations syndicales.

CGT→ Nous avons entendu le message de la DG qui n’a pas encore arbitré la question des congés et RTT.

Nous avons demandé sous quelle forme la DG souhaitait récupérer les propositions, questions ou contributions des syndicats.

Nous avons appris que par endroits, les DI ont déjà fait des arbitrages sur cette ordonnance, ce qui est inacceptable.

Nous ferons parvenir nos propositions et commentaires ce week-end.

D’ores et déjà, la CGT a demandé une attention particulière sur l’article 6 de l’ordonnance qui pourrait répondre à un certain nombre de questions car il stipule que "La présente ordonnance n’est pas applicable aux agents relevant des régimes d’obligations de service définis par les statuts particuliers de leurs corps ou dans un texte réglementaire relatif à un ou plusieurs corps." On pourrait utiliser cet article pour faciliter le travail d’analyse et surtout épargner de nombreux douaniers.

La DG admet qu’il faut regarder cet article de près.

La DG nous a informé que certains directeurs ont répondu dans l’urgence aux questions posées par les agents mais que c’est la DG qui trancherait et donnerait des instructions pour que l’application de cette ordonnance à la DGDDI soit harmonisée.

***Divers

CGT→ Nous avons demandé si arbitrage sera fait sur la campagne d’évaluation. Nous avons beaucoup de questions sur le sujet. Nous avons demandé à la DG de l’annuler et la reporter à l’année prochaine.

La DG nous a indiqué que les évaluations sont suspendues mais pas supprimées. Il y a des taux assez élevés d’utilisation de l’application.

CGT→ Nous avons par ailleurs informé la DG que la plateforme de soutien psychologique n’était pas du tout anonyme, contrairement à ce qui était annoncé au départ. Des collègues ont appelé et on leur a demandé leur nom et leur lieu de travail, cette manière de faire risque de poser plus de problèmes que d’en résoudre.

D’après la DG, les remontées de l’application sont anonymisées et seulement chiffrées. Il est possible que les psychologues fassent un suivi à partir de fiches navettes, conservées au sein de l’organisme, d’autant plus que les agents peuvent contacter l’organisme jusqu’à cinq fois et ainsi avec un suivi toujours avec le même professionnel. Que les collègues soient donc rassurés !

CGT→ La CGT souhaitait connaître la doctrine de la DG sur les modalités d’octroi de la prime.

Les directeurs semblent avoir émis des avis relativement opposés.

Nous souhaitons que l’arbitrage se fasse de manière harmonisée et transparente.

Nous souhaitons en outre que la DG nous fasse part de ses arbitrages, par loyauté pour les agents que nous représentons.

La DG est toujours en attente d’arbitrages interministériels sur cette prime exceptionnelle.

Le sujet des critères de répartition n’a pas encore été évoqué avec les DI. Les DI sont tous invités à s’exprimer sur le sujet. Des arbitrages seront ensuite décidés de manière uniforme avec des clés de répartition, par le Directrice générale.

La DG a bien conscience que les sujets de la prime et de l’ordonnance sur les congés sont des points sensibles. Il est évident que certains personnels ont eu des charges de travail particulièrement élevées.

Tant que la DG n’a pas l’enveloppe dont elle disposera, elle ne pourra pas décider des modalités et ne pourra donc rien communiquer sur le sujet.

CGT→ Une méthode semble se mettre en place au niveau ministériel sur la reprise d’activité. Nous avons voulu savoir s’il était possible de travailler avec la DG, sous forme de tableau, ou de contribution écrite, sur le sujet. Nous aimerions des discussions dédiées à ces plans de reprise d’activité.

La DG a commencé à questionner les DI sur le sujet hier.

Les questionnements qu’a la DG existent aussi au niveau ministériel, certaines questions sont évidemment très transversales.

La DG dispose d’environ 15 jours pour travailler sur le sujet. Elle préférerait faire remonter les questions au niveau national plutôt qu’au niveau local, même s’il y a quelques spécificités locales ou métiers parfois.

CGT

Concernant la reprise, il y a des choses qui peuvent d’ores et déjà être actionnées par les assistants de prévention, puisque des crédits des budgets prévisionnels de formation des CHSCT pourraient être utilisés à des fins de prévention sanitaire.

Il faudra donner tous les moyens nécessaires aux collègues, mais il y a des endroits où la reprise d’activité pourrait être à 100 % du jour au lendemain et on ne pourra pas maintenir la distanciation sociale. Si nous sommes à 15% de présentiel aujourd’hui, la reprise devra se faire progressivement et avoir les moyens de protection adaptés.

Il faudra aussi des locaux pour que les agents puissent se restaurer alors que les cantines ne seront pas ouvertes.

Les agents qui devront prendre les transports en commun connaîtront d’autres difficultés. Pour ceux qui les utilisent, il leur faudra aussi des moyens des protection ad hoc.

Nous avons voulu savoir si nous allions reprendre progressivement quoi qu’il arrive ou si le seul trafic décidera pour nous.

La DG nous a annoncé que la réflexion sur ces sujets doit être menée collectivement, et en associant les médecins de prévention.

Le déconfinement sera progressif, notamment pour les personnels fragiles.

Les agents ne doivent pas se précipiter pour changer leur situation. Ils ne doivent pas trop anticiper les changements de position.

CGT→ La CGT a relevé que cent agents étaient présents en plus par rapport à hier. Si les agents reviennent suite à la parution de l’ordonnance, il faut peut être les rassurer et expliquer que l’ordonnance n’est pas encore appliquée et il éviter ainsi que les agents ne reviennent massivement au travail.

Le nombre d’agents en poste augmente statistiquement, car nous sommes dans une période de retours de congés...

Voici donc le contenu de nos échanges.

Comme toujours, ils sont le fruit de notre travail mais aussi celui de vos interrogations.

N’hésitez pas à continuer de nous écrire ici : douanes@cgt.fr

Nous sommes à votre écoute.

Prochaine réunion mardi.

D’ici là, prenez soin de vous, c’est le plus important.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.