logo-impression
  • Posté le 18 décembre 2020 / 79 visites

Compte rendu de l’audioconférence DG du 18 décembre 2020

Voici le compte rendu de la réunion qui s’est tenue cet après midi en audio avec la Direction Générale :

L’intersyndicale douanière a lu une déclaration relative à l’organisation des derniers concours.

Le SNAD-CGT estime que dans ces réunions COVID, ne doivent être traités que des sujets liés à la crise sanitaire et a concentré ses efforts sur ces questions spécifiques. Les autres sujets intéressant nos collègues feront l’objet de questions écrites séparées et attendront des réponses écrites.

En introduction de cette réunion, le SNAD CGT a repris la liste des questions pour lesquelles la DG ne nous a toujours pas communiqué de réponse :

- Retrait CA/RTT des CSDS et CSDSA : La DG n’a toujours pas réussi à consolider les chiffres. Une relance a été transmise aux DI pour qu’ils remplissent le module nécessaire dans MATTHIEU.

- La rentrée du stage de B en présentiel début janvier est-elle toujours maintenue ? La DG a décidé de la maintenir en présentiel le 11 janvier 2020. Sur la dernière formation en interne, les collègues doivent pouvoir bénéficier des cours de TPCI, car la mise à niveau est souvent nécessaire. A la dernière CAP de titularisation de mercredi, un collègue interne a subi une reconduction de stage car il n’avait pas suivi ces formations.

Cette formation, dans le cadre du respect des normes sanitaires, s’organisera autour de TD avec des groupes plus réduits. La formation sur le tir et le TPCI se limiteront à l’habilitation des agents. La formation va se concentrer en priorité sur les externes et les internes anciennement co. La majorité des internes surv étant déjà habilités n’auront pas à repasser ces épreuves.

Le SNAD-CGT estime que la DG est vraiment capable de tout. Mercredi dernier, la DG a proposé des reports de stage pour des internes qui n’ont pas eu des notes suffisantes en TPCI et aujourd’hui, la DG change les règles. Elle organise la mise en danger de nos collègues à la sortie de l’école. Des agents qui ont pu passer quinze ans en aérogare pourraient se retrouver sur la route et cette formation au rabais est inacceptable.

Le SNAD-CGT a fait plusieurs propositions à la DG pour aider à tenir cette formation dans un cadre sécurisé : en utilisant des tivolis, en se servant du plateau technique pour les internes, et maintenir les cours en gymnase pour les externes, voire relancer une campagne pour détacher de nouveaux formateurs TPCI. Dans les unités, on donne des cours théoriques de TPCI aux agents.

- Le droit à la déconnexion est un droit élémentaire admis de tous...mais il semblerait que les opérateurs aient du mal...un rappel des règles s’impose. Nous ne sommes pas certain que la DG l’ai fait.

La DG a fait passer des conseils aux chefs de service sur le sujet. La solution technique mise en place sur le renvoi d’appel ne permet pas de limiter les appels dans le temps. Les agents doivent contacter leurs TSI pour pouvoir déployer les solutions « softphone » sur ordinateur plutôt que par leur téléphone portable.

- Nous continuons de dénoncer et demandons toujours la révision du dispositif des CA : les agents testés positifs, mis à l’isolement, doivent impérativement être mis en ASA. Ceux qui étaient en CA ou devaient l’être, doivent récupérer ces CA et être mis en ASA.
La DG nous enverra une réponse écrite sur ce sujet.

- Où en est-on concernant les renforcements de contrôles à la frontière Suisse ?
Les préfets des zones frontalières sont en train de déterminer le dispositif qui sera mis en place. La DGDDI devrait intervenir. Il s’agira d’un contrôle compliqué et très différent de ce que nous avons l’habitude de faire.

- Un collègue stagiaire vulnérable de la DIPA a été mis en ASA plutôt qu’en télétravail. Ainsi, son stage n’a pas été validé et il doit subir une prolongation de stage. Les règles sont différentes pour les agents de la DIPA et ceux, par exemple de la DI francilienne.

La DG a répondu que la DNRFP travaille sur le sujet. Le DI doit introduire de la souplesse dans un dispositif qui ne permet pas le télétravail pour les stagiaires. Le stage de cet agent a pour le moment été prolongé et un avis de CAP a été donné. La DG doit préciser la situation des stagiaires à l’avenir pour éviter ce type de problèmes.

La DG a répondu que la DNRFP travaille sur le sujet. Le DI doit introduire de la souplesse dans un dispositif qui ne permet pas le télétravail pour les stagiaires. Le stage de cet agent a pour le moment été prolongé et un avis de CAP a été donné. La DG doit préciser la situation des stagiaires à l’avenir pour éviter ce type de problèmes.

- En Ile de France, le DI participe à une audio conférence à la veille de son retour de CM-COVID. Ce n’est pas très raisonnable de sa part. Les CM sont faits pour se reposer, pas pour animer des réunions. D’autant plus que son équipe, en situation de cluster, l’a suivi.

*** Actualité

35 nouveaux agents sont malades (positifs covid) cette semaine plutôt que 18 la semaine dernière. Deux situations de clusters sont identifiées et suivies : la DOD et la DI Île de France.

121 agents ont été placés à l’isolement – principalement en Île de France à cause du cluster.

Le nombre de télétravailleurs est en légère baisse cette semaine. Mais il y a moins d’agents présents cette semaine en raison des congés.

La DIPA est partie sur une période longue de sous-activité. La DG veut réfléchir dans la durée sur l’activité de cette direction dans le contexte sanitaire.

*** Formation

Le jury du concours de contrôleur principal a fixé la barre des admissions à 93 reçus au lieu de 97. 97 était le maximum autorisé dans le cadre du schéma d’emplois. La DG ne peut pas intervenir sur ce point.

Comme les postes ne sont pas pourvus par voie de concours, ils sont reversés dans le respect des textes, sur la liste complémentaire du tableau d’avancement. 18 noms ont pris ces postes vacants.

Les oraux avaient été supprimés en raison de la survenance du second confinement, imprévisible.

Les épreuves orales de concours d’inspecteur sont pour le moment maintenues.

Les conditions d’admission à concourir se font toujours a posteriori uniquement pour les candidats admis, afin de limiter la charge de travail.

Il y avait une erreur matérielle dans les classements sur les notes ex aequo, les résultats seront diffusés à nouveau.

Le SNAD-CGT a rappelé que si la DG avait suivi la préconisation, faite par notre organisation il y a déjà plusieurs semaines, de recruter l’ensemble des agents repris sur les listes d’admissibilité, ce cafouillage et ces complications n’auraient jamais eu lieu. De plus, les agents récupérés par la DG l’ont été uniquement suite à la demande des organisations syndicales en CAPC. Cette année étant exceptionnelle, le jury pourrait prendre l’option de fournir au moins l’intégralité des postes prévus budgétairement.

La DG refuse d’entendre nos arguments et se retranche toujours derrière des prétextes budgétaires pour faire de petites économies sur le dos des agents.

*** Questions diverses

Les congés 2020 peuvent être reportés sur 2021, jusque fin janvier et pour mars pour ceux qui ne disposent pas de CET. Ce report ne concerne que les congés de l’année 2020.

La DG ne fera pas de recensement des effectifs pendant la semaine de Noël, mais il y en aura un le 4 janvier. Le prochain tableau de recensement sera communiqué aux organisations syndicales le 5 janvier.

La prochaine audio-conférence aura lieu en début d’année prochaine.

D’ici là, vous pouvez nous écrire ici : douanes@cgt.fr ou ici : https://www.cgtdouanes.fr/coordonnees

Continuez de prendre soin de vous.

Bonnes fêtes à tous.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.