logo-impression
  • Posté le 6 novembre 2020 / 106 visites

Compte-rendu de l’audio-conférence DG

Bonjour à tous et toutes,

Nous espérons que vous allez bien en cette période si difficiles pour toute la corporation.
Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l’audio-conférence nationale consacrée à la crise sanitaire.

A l’ouverture, la CGT a porté les demandes suivantes :

  • Le Président de la République, en déplacement à la frontière espagnole ce matin, a annoncé le doublement des effectifs sur les frontières...quel impact pour les unités placées à proximité des frontières intérieures ou extérieures ? quelles instructions immédiates ?
  • La doctrine HK/Vigipirate est-elle compatible avec les mesures sanitaires ? Si non, elle doit être revue. Les dotations en équipements de protection doivent être faites en urgence pour permettre à la fois le port du GPB lourd , le HK, la désinfection, les rotations, le nombre limité d’agents par véhicule, etc
  • Nous maintenons notre exigence pour que les oraux de l’exa pro B et CP puissent être faits en visio (dans des locaux des DR) sur la base du volontariat
  • Nous demandons que soient précisées au plus vite les modalités de la formation de contrôleurs qui doit débuter en décembre et demandons que les collègues externes soient dotés d’une messagerie pro dès que possible pour pouvoir être informés au jour le jour
  • La suspension d’une bonne partie du trafic ferroviaire va avoir des conséquences pour les agents : les brigades ferro vont être en baisse d’activité et s’interrogent, les agents qui prennent le train pour aller travailler vont rencontrer des difficultés et certains DI annoncent déjà qu’ils devront prendre des congés...ce n’est pas tolérable !
  • Il faudrait prévoir de remettre en place un dispositif d’ASA pour ces situations, ainsi que pour les parents d’enfant(s) dont les écoles pourraient très rapidement partiellement fermer
  • Pourquoi le dispositif des personnes vulnérables n’est pas appliqué de la même manière dans toutes les DI ? les 11 critères doivent être la règle. Nous rappelons la responsabilité pénale de l’employeur
  • Certains agents ont décidé de dénoncer leurs collègues...la délation est-elle incitée par la hiérarchie ? Plutôt que de répondre aux sirènes vichystes, nous invitons tout simplement les chefs de service à rappeler les règles sanitaires
  • Les stagiaires peuvent ouvrir un CET, mais ne peuvent pas l’alimenter. Ne peut-on pas dévérouiller ce principe pour leur permettre de l’alimenter en cette période un peu particulière ?
  • À partir de combien de cas positifs dans un service considère-t-on qu’il est préférable de le fermer ?
  • De nombreuses fiches de signalement dans les services douaniers sembles coudées par les autorités...la CGT demande à la DG d’intervenir pour que cela cesse
  • Eviter en SU que les plages horaires de travail se superposent, de nombreux cas positifs et cas contact
  • Ne faut-il pas prévoir de revoir les amplitudes des horaires d’accueil ?

Sur le télétravail, voici les questions de la CGT à l’ouverture :

  • Pourquoi certains DI ou DR ont encore des comportements contraires aux instructions ? Pourquoi certains DI laissent appliquer des ordres contraire à l’esprit, par certains chefs de service ?
  • La possibilité de télétravail se juge par tâche et non par fonction !
  • Pour ceux qui le souhaitent, le télétravail à temps complet doit être possible pour les agents en situation de handicap, avec du matériel adapté et des logiciels compatibles
  • La CGT exige qu’aucun document ne soit signé par les agents qui refusent le télétravail. Les raisons sont souvent liées à des situations de détresse personnelle, familiale ou professionnelle, il ne faut pas en ajouter
  • La CGT exige que tout le matériel soit mis à disposition des télétravailleurs, y compris un téléphone. Le téléphone personnel ne doit pas servir au travail
  • Le droit à la déconnexion doit être signalé. Il fait partie des conditions de travail du télétravail
  • Le télétravail par demi-journée sera possible, il faut le permettre aux collègues qui le souhaitent pour éviter la prise du déjeuner sur place
  • Pourquoi certains services sont contraints à 5 jours en présentiel alors que, même en visite, il y a des tâches qui sont télétravaillables ? pourquoi certains correspondants sociaux y sont contraints aussi ?
  • Nous insistons pour qu’un accompagnement des encadrants soit fait dans la cadre du télétravail
  • Problèmes avec le télétravail en DIPA : il y a plus de malades que de télétravailleurs !!!
  • Il faut faire des efforts sur le télétravail et le travail déporté en SU, ils ont le sentiment qu’aucun aménagement n’est fait pour eux. Pourtant des solutions existent : lecture des instructions, préparation de concours, formation,
  • Pourquoi la doctrine de télétravail n’est-elle pas la même dans tous les services de VITI

Réponses de la DG :

  • Les oraux de l’exa pro B et CP seront probablement annulés et les candidats admisssibles seront admis sur les notes à l’écrit ! C’est une des trois possibilités offertes. Cela sera confirmé par un arrêté. La CGT demande que tous les candidats admissibles soient déclarés admis. Ce que la DG s’empresse évidemment de refuser
  • La note télétravail a pour but d’uniformiser les pratiques, déterminer les tâches, tendre vers un maximum de jours de télétravail (5 jours c’est la règle)
  • La DG accuse les collègues SU qui "relâchent" leur comportement vis - vis des gestes barrières. C’est inadmissible selon la CGT, se sont les consignes sanitaires, le nombre de collègues dans les brigades et dans les véhicules qui exposent les agents. La CGT compte lancer un nouveau droit d’alerte pour protéger nos collègues. Le nombre de malades augmente, la gestion des malades et des cas contacts est une catastrophe.
  • Le ministre a précisé que le régime ASA devra être réduit. La CGT s’insurge ! C’est absolument contraire à l’esprit de prévention.
  • Toutefois, si l’école ferme, si la cantine scolaire des enfants n’est pas assurée, si le périscolaire n’est pas assuré, si la nourrice ne peut pas garder un enfant, sur attestation, l’ASA pourra être accordée.
  • Invitation des DI à faire des audio-conférences partout
  • Pas de nouvelles instructions sur les frontières suite aux annonces du PR mais c’est en cours de discussion avec la DCPAF
  • La formation des contrôleurs qui doit débuter en décembre sera faite tout d’abord en e-formation sur décembre, puis en présentiel en janvier si l’état sanitaire le permet. La CGT demande la création de boîtes mail fonctionnelles très rapidement pour pouvoir communiquer de manière simple et régulière avec les collègues qui sont très en demande et qui vont avoir besoin de s’organiser
  • Les stagiaires n’auront pas de possibilité d’alimenter le CET...les textes s’adaptent visiblement en fonction des besoins de l’administration mais pas en fonction des besoin des agents...
  • Baisse trafic ferro - Conséquences pour les BS ferro : redéploiement sur d’autres missions si possible - Conséquences pour les collègues qui prennent le train pour le travail : il faut mettre en télétravail si possible et dans tous les cas faire preuve de bon sens, aménager les horaires, etc.
  • La doctrine HK va être adaptée aux exigences Vigipirate/Covid : un spray pourrait répondre aux besoins de toutes les exigences
  • La consigne Fonction Publique est de ne pas baisser l’activité, mais la DG précise que si les conditions ne sont pas réunies pour sortir, alors il ne faut pas sortir, et qu’on ne maintient pas un service opérationnel si le nombre d’agents est insuffisant.
  • Pour les collègues en stage de changement de branche, la formation sera intégralement faite en distanciel, sauf pour les futurs SU qui reviendront, par groupes de 18 sur le site de l’ENDLR pour TPCI
  • Il faut continuer la ventilation des véhicules en continue, même avec un petit filet d’air
  • La DG enverra une réponse écrite aux OS sur l’affectation et le déménagement des ACP2, en raison de la complexité de la situation...
  • Le dispositif du premier confinement pourrait être reconduit pour les agents qui ne disposent ni de restauration collective ni de paniers repas (indemnisation spécifique)
  • Les chefs d’équipe de la surveillance doivent s’assurer que les repas soient pris de manière séparées pour les agents. Au moment de la pause repas, les agents ne sont pas forcément nombreux sur le terrain en même temps, on doit pouvoir organiser un roulement pour éviter l’affluence. En opco, des aménagements horaires peuvent être prévus par les chefs de service aux mêmes fins.
  • Un recensement des brigades en situation de cluster est en cours de recensement (trois cas positifs sur une période de sept jours). Plusieurs brigades sont identifiées
  • La question du port de l’arme pour les agents de la surveillance pendant la période de vigilance est un objet interministériel. La consigne reste la même qu’en 2015 : le port de l’arme entre domicile et travail n’est autorisé qu’à titre dérogatoire pour certains agents
  • Un report exceptionnel de congés pourrait être mis en place jusqu’à 2021 pour les agents qui ont trop de jours à mettre sur le CET
  • Le soutien pédagogique apporté au stagiaire a enfin fait l’objet d’une réponse de la DG. Depuis 2017, l’école a mis en place un dispositif de suivi des stagiaires. D’abord, si l’on remarque en cours de formation qu’un stagiaire est en difficulté, on l’invite à se rapprocher du bureau des stagiaires ou du correspondant social si nécessaire. Ensuite, un soutien pédagogique est organisé pour ces agents. Ca représente un volume d’heures assez important. Ce principe est décliné à La Rochelle et à Tourcoing.

Enfin en questions diverses CGT :

  • Il n’est pas question que les collègues de Dunkerque confient leur carte d’identité et numéros de téléphone à une société Luxembourgeoise pour pouvoir valider des opérations de contrôle faites pour la CCRF ! Nous demandons à la DG de régler le problème pour que l’administration se porte garante de collègues qui sont par ailleurs assermentés. La DG va faire le nécessaire auprès du DI HDF
  • La DG organise une formation sur les instances médicales : face au succès de cette formation, nous demandons qu’un calendrier de déploiement de la formation soir mis en place pour pouvoir former tous les volontaires. La DG accepte.
    Prochaine réunion le 13 à 14h30

D’ici là, vous pouvez nous écrire ici : douanes@cgt.fr ou ici : https://www.cgtdouanes.fr/coordonnees

Continuez de prendre soin de vous.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.