logo-impression
  • Posté le 4 décembre 2017 / 83 visites

#cap22 #missionendanger : le Père-Noël est-il une ordure ?

Noël. Ses lumières, cette féérie, la famille, les enfants et... ses jouets contrefaits. Avec 14 millions de français qui commandent des jouets sur Internet pour Noël, le risque est grand de connaître une belle déconvenue au moment d’ouvrir les cadeaux.

Mais ça, c’est dans le meilleur des cas. Car le risque d’exposer ses enfants à un grave danger est réel : risque d’étouffement par ingestion de petites pièces, risque de suffocation par étranglement, risque d’intoxication par la présence de substances chimiques, risque de brûlure avec les boitiers électroniques. La liste des dangers que le Service commun des laboratoires (Douane et CCRF) met à jour dans ses contrôles de conformité est longue. Et, elle concerne de nombreux jeux : sur 3,6 millions de jouets contrôlés, 380.000 ont été retirés du marché car dangereux et 176.000 car non-conformes.

A l’achat, vous ne pouvez pas savoir que vous acheté un jouet contrefait. Les douanes sont là pour procéder à des contrôles et détruire ces marchandises. En 2016, 873.400 jouets contrefaits ont été saisis. Mais les baisses constantes d’effectifs ne permettent pas d’assurer un contrôle important sur ces importations notamment en fret express. Juste une question. Voulez-vous vraiment tuer votre enfant à Noël ?

Article publié sur le site de la fédération des finances CGT :
https://www.cgtfinances.fr/


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.